Du Q-ZEN au passif, pourquoi faire les choses à moitié ?

A l’heure des menaces de pénurie d’électricité et de délestage, ne détournons pas la question sur les responsabilités de chacun mais revenons-en à la source du problème : l’importance de notre consommation d’énergie de tous types et notre hyper dépendance énergétique pour répondre à nos modes de fonctionnement actuels. Promouvoir l’utilisation d’énergie renouvelable sera-t-il suffisant pour répondre aux problèmes de changements climatiques dans le monde et particulièrement aux problèmes d’approvisionnement énergétique en Belgique tout en garantissant notre confort futur ? Dans ce contexte, quels sont les atouts des bâtiments passifs et que peut vous proposer pmp ?

85% des maisons passives construites avant 2015 respectent déjà les critères du Q-ZEN !

Pour répondre au défi énergétique actuel, la Wallonie a mis en place un nouveau standard énergétique : le Q-ZEN (quasi zéro-énergie). Il deviendra la norme pour tout nouveau bâtiment construit à partir de 2021.
Qu’est-ce que cela implique pour ma future maison ? Est-ce réellement "quasi zéro-énergie" ? Quelles sont les différences entre un bâtiment passif et un bâtiment Q-ZEN ?

Pour tout comprendre, suivez le guide !
ou téléchargez notre communiqué de presse

PDF - 2.2 Mo
Communiqué de presse






Qu’est-ce que le Q-ZEN ?

Un bâtiment Q-ZEN (Quasi zéro-énergie) est un bâtiment dont :
> l’enveloppe est correctement (K35) isolée
> les systèmes sont performants
> l’énergie nécessaire pour se chauffer et produire de l’eau chaude est majoritairement produite à partir de sources d’énergie renouvelable.
En effet, il faut savoir que les critères relatifs au Q-ZEN ne prônent pas nécessairement la sobriété énergétique en tant que telle. Pour les atteindre, il est tout à fait possible de se contenter d’une enveloppe conforme d’aujourd’hui et d’y ajouter des énergies renouvelables.

Quelle est la différence entre le Q-ZEN et le passif ?

Comme les critères du passif et du Q-ZEN sont différents, regardons de plus près l’énergie et les ressources qui sont directement
puisées à notre planète : l’énergie primaire.

PDF - 277.6 ko
Téléchargez l’explication sur l’énergie primaire


















Dans le cas du Q-ZEN, le besoin en chauffage et en eau chaude est plus élevé que dans un bâtiment passif, il faut donc compenser une consommation en énergie primaire plus élevée. Cela signifie qu’il faut produire plus d’énergie pour assurer le même confort dans le bâtiment Q-ZEN que dans un bâtiment passif.

PDF - 191.7 ko
Téléchargez la comparaison Q-ZEN - PASSIF

















Comment réduire ma consommation d’énergie ?

Solution n°1 : utiliser des systèmes de chauffage et d’eau chaude sanitaire (ECS) très performants.
Solution n°2 : produire beaucoup d’énergie renouvelable (solaire thermique, photovoltaïque).
> Son inconvénient : savons-nous exactement quels impacts environnementaux engendrent ces systèmes lorsqu’il s’agit de les développer, de les poser et de les recycler ?
En conclusion, le coût pour la planète est plus élevé dans un bâtiment Q-ZEN que dans un bâtiment passif.

Pourquoi faire les choses à moitié ?

Solution n°3
Depuis plus de 10 ans, pmp plaide pour une sobriété énergétique des bâtiments, tant en construction neuve qu’en rénovation.
Plutôt que d’investir dans des systèmes permettant de combler le manque d’efficacité du bâtiment, investissons dans son optimisation. Ensuite alors, équipons-le de systèmes performants et justement dimensionnés.
Il nous faut donc réduire notre consommation d’énergie. Cela passe principalement par une bonne isolation, une étanchéité à l’air sans faille et une ventilation performante : « La meilleure énergie est celle que l’on ne produit/consomme pas ».

PDF - 331.4 ko
Téléchargez notre argumentaire technique

Pour en savoir plus, contactez-nous par mail ou par téléphone au 071/960.320 !

D'autres news

Pour passer à aux news suivantes / précédentes :

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 360