Les critères du passif pour le résidentiel rénové

Les critères pour obtenir le cer­ti­fi­cat “bâti­ment pas­sif” d’un immeu­ble de loge­ments rénové sont les mêmes que pour le rési­den­tiel neuf ver­sion CLASSIQUE mais avec des valeurs seuils adap­tées à la rénovation.

LE LABEL PASSIF RENOVATION

Pour qu’un bâti­ment rési­den­tiel soit cer­ti­fié PASSIF RENOVATION, voici les critères :

  • Un besoin net en énergie pour le chauffage ≤ 25kWh/(m².an)
  • Pour l’étanchéité à l’air, le taux de renou­velle­ment d’air doit s’approcher le plus pos­si­ble de 1 vol/h *
  • Le temps de sur­chauffe dans le bâti­ment (plus de 25°C) doit être ≤ 5 % sur une année (càd max­i­mum 18,25 jours/an cumulés)
  • Une con­som­ma­tion en énergie pri­maire renou­ve­lable ≤ 80 kWh/m²an
  • La pro­duc­tion min­i­male en énergie pri­maire renou­ve­lable = 0
ATTENTION : le label PASSIF RENOVATION permet de consommer plus que 80 kWh/m² SRE.an jusqu’à maximum 95 kWh/m² SRE.an, à condition que la production soit plus grande que 0 kWh/m² SOL.an.
* ATTENTION : PMP attire votre attention sur l’étanchéité à l’air, la valeur cible vivement recommandée est de 1 Vol/h. Si le résultat du test est trop éloigné de cette valeur cible, les risques de dommages sont les suivants : risque de condensation et de dommages réels dans les parois, déséquilibre du système de ventilation et augmentation des besoins de chauffage
Toutes les com­bi­naisons de pro­duc­tion et de con­som­ma­tion de la zone hachurée rem­plis­sent les con­di­tions du label PASSIF RÉNOVATION.

Les critères du passif pour le tertiaire rénové

Les critères pour obtenir le cer­ti­fi­cat “bâti­ment pas­sif” d’un immeu­ble ter­ti­aire rénové sont les mêmes que pour le rési­den­tiel neuf ver­sion CLASSIQUE mais avec des valeurs seuils adap­tées à la rénovation.

Notons qu’un bâti­ment ter­ti­aire rénové lour­de­ment peut très bien attein­dre le label PLUS ou PREMIUM.

LE LABEL PASSIF RÉNOVATION

Pour qu’un bâti­ment rési­den­tiel soit cer­ti­fié PASSIF RENOVATION, voici les critères :

  • Un besoin net en énergie pour le chauffage ≤ 25kWh/(m².an)
  • Un besoin net en énergie de refroidisse­ment ≤ 15kWh/(m².an)
  • Pour l’étanchéité à l’air, un taux de renou­velle­ment d’air ≤ 1 vol/h *
  • Le con­fort ther­mique dans le bâti­ment doit être réal­isé à l’aide d’une sim­u­la­tion ther­mique dynamique con­for­mé­ment aux pre­scrip­tions de l’annexe ter­ti­aire du vade-mecum 2020
  • Une con­som­ma­tion en énergie pri­maire renou­ve­lable ≤ 80 kWh/m²an
  • La pro­duc­tion min­i­male en énergie pri­maire renou­ve­lable = 0
ATTENTION : le label PASSIF RENOVATION permet de consommer plus que 80 kWh/m² SRE.an jusqu’à maximum 95 kWh/m² SRE.an, à condition que la production soit plus grande que 0 kWh/m² SOL.an.
* Attention: PMP attire votre attention sur l’étanchéité à l’air, la valeur cible vivement recommandée est de 1 Vol/h. Si le résultat du test est trop éloigné de cette valeur cible, les risques de dommages sont les suivants : risque de condensation et de dommages réels dans les parois, déséquilibre du système de ventilation et augmentation des besoins de chauffage.
Toute les com­bi­naisons de pro­duc­tion et de con­som­ma­tion de la zone hachurée rem­plis­sent les con­di­tions du label pas­sif RÉNOVATION.