Depuis sa création en 2006, PMP a certifié 1.510 unités passives.

Ces unités sont soit :

  • des appartements
  • des maisons individuelles
  • des bâtiments tertiaires

Au total ce sont plus de 350.000 m² qui ont fait l’objet d’une certification par PMP.

  • 52 % de ces mètres carrés sont des logements
  • 18 % des bâtiments tertiaires.

En termes d’unités, les logements représentent 96 % du total.

La certification a été encouragée, à différents moments, par les régions bruxelloise et wallonne, via l’octroi de primes ou de déductions fiscales. Nous distinguons donc les certifications pour raisons de primes des certifications volontaires  et donc sans intérêt financier.

A l’heure actuelle, il n’y a plus aucun soutien financier pour les maîtres de l’ouvrage désireux de faire construire passif.

Évolution par région du nombre d’unités résidentielles certifiées passives de 2006 à 2021

Sur les 4 graphiques suivants:

  • Les couleurs foncées (vert ou bleu) représentent les certifications demandées pour l’obtention d’une prime ou d’une déduction fiscale
  • Les couleurs claires représentent les certifications dites volontaires, c’est-à-dire sans aucun avantage financier à la clé
Pour le résidentiel, il y a beaucoup plus d’unités.

Certains immeubles d’appartements sont en effet certifiés par unité de logement (pour l’octroi de primes ou d’avantages fiscaux).

La moyenne des unités résidentielles certifiées est de 124 m²/logement.

Unités résidentielles en région Bruxelles-Capitale
Unités résidentielles en Wallonie
Pour les bâtiments tertiaires, on constate que quelques unités représentent un grand nombre de m², certains projets représentant 25 à 50.000 m² en une fois.
Unités tertiaires en région Bruxelles-Capitale
Unités tertiaires en Wallonie