Maison unifamiliale à 7870 Lens

Objet :
Configuration :
Surface :
Type :
Composition des murs :
Performances :
Stade d'avancement :
Localisation :

Cette construction neuve est sortie de terre fin 2015, dans un souci global de diminution de l’empreinte environnementale. Outre le choix du passif, les maîtres d’ouvrage se sont tournés vers une gestion durable de l’eau, des éco matériaux, la proximité des transports en commun, et même un accès aux personnes à mobilité réduite. Ils ont même réalisé un blog qui explique leur parcours de la mise en projet, la construction de la maison et jusqu’à la confirmation du test Blower-door selon laquelle le bâtiment est effectivement passif !

Voici en quelques lignes un témoignage de nos maîtres d’ouvrage, Catherine et Sébastien :

"Bien que nous fassions maintenant partie des convaincus, nous avons rencontré plusieurs obstacles ou freins : d’abord au moment de faire ce choix et ensuite lorsqu’il a fallu mettre tout en oeuvre pour le réaliser.

Comme il s’agit d’un mode de construction assez récent, nous étions d’abord assez sceptiques quant aux idées préconçues sur le sujet : le bâtiment passif présente souvent une architecture moderne proche du cube, on ne peut pas y ouvrir de fenêtre, la ventilation fait un bruit de fond désagréable, le surcoût par rapport à une construction basse énergie ne se justifie que par un effet de mode, etc.

Bref, nous avions besoin d’être rassurés, d’entendre le son de cloche d’un professionnel qui cerne bien le sujet, aussi bien au niveau théorique que pratique. Parce que dans le fond, des articles sur les principes du concept passif, on en trouve à la pelle. Mais nous voulions surtout être assurés que nous ne devrions pas adapter notre mode de vie à notre maison. Nos craintes se sont vite transformées en certitudes lorsque nous sommes allés visiter la dernière réalisation passive de notre architecte ! D’entrée de jeu, nous avons été conquis par l’ambiance et le confort de cette habitation. De plus, nous avons eu l’occasion d’échanger avec le propriétaire des lieux qui occupait la maison depuis plus de 2 ans. En sortant de là, nous n’avions plus aucun doute : nous avions fait le bon choix !"


Jean-David Leblanc, de Lia Architecture, est le concepteur du projet. Il témoigne :

  • L’idée de construire passif venait-elle de vous, ou était-ce le souhait des maîtres d’ouvrage ?
    Le maître d’ouvrage souhaitait au départ une maison « basse énergie ». Il s’est finalement tourné vers le passif pour deux raisons. D’abord, nous en avons beaucoup discuté, et je me rappelle leur avoir fait part du principe selon lequel le passif permet de réduire ses apports énergétiques internes, au point de pouvoir se passer de chauffage conventionnel. Je leur ai expliqué la notion de compacité, l’architecture climatique, le coût de l’énergie en augmentation permanente, etc. Puis je les ai emmené visiter une maison passive que j’ai réalisée en 2010. Une fois sur place, ils étaient convaincus, car ils ont pu se rendre compte du confort d’une telle habitation.
  • Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?
    Durant l’étude, ma principale contrainte fut de devoir atteindre le passif en travaillant avec une petite surface de référence énergétique.
    Sur le chantier, il nous fallait obtenir une qualité d’exécution suffisante, notamment pour l’étanchéité à l’air et la pose des isolants. Et de manière générale, cumuler les différentes casquettes en tant qu’architecte, bureau d’études, responsable PEB et technique exigeait beaucoup de temps passé sur ce projet.
  • Ce qui a le mieux fonctionné ?
    Nous avons entretenu d’excellentes relations avec le maître d’ouvrage et l’entrepreneur, ce qui est primordial dans un tel projet. Une bonne préparation est également décisive, notamment avec un dossier d’exécution bien ficelé (plans, détails, cahier des charges & métrés) - à noter que la rédaction d’un cahier des charges et des métrés est devenu ma spécialité. Et garder un œil sur le chantier, du début à la fin fait partie des points d’attention à avoir.
    Par ailleurs, les autorités communales ont joué un rôle décisif : le permis d’urbanisme a été obtenu 15 jours après le dépôt de la demande !
  • Les occupants ont-ils été informés de l’utilisation de la VMC, de l’entretien des filtres, et autres petites « choses à savoir » pour optimiser leur confort ?
    Ils ont reçu des informations, mais se sont aussi beaucoup informés par eux-mêmes.
  • Quelles recommandations souhaiteriez-vous apporter :
    > aux futurs maîtres d’ouvrage ?
    Qu’ils n’hésitent pas à s’informer au préalable des contraintes et du style de vie qu’"impose" une maison passive, sans toutefois s’alarmer. Je reste convaincu que le passif est un très bon choix, surtout pour la construction neuve.
    De manière plus générale, il est très important de choisir des professionnels compétents (architectes, bureaux d’études en stabilité et technique, entrepreneurs), de prévoir un budget adéquat et d’avoir les moyens de leurs ambitions.
    > aux concepteurs ?
    Il faut se former le mieux possible et de façon continue, bien étudier le projet dès le départ et en allant au maximum et le plus vite possible dans le détail (c’est très difficile si l’avant-projet change plusieurs fois, ce qui est souvent le cas) ; et toujours prévoir des marges de sécurité pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Numéro de certificat W1108wsyc7870 
Nombre d'unités
Année de certification 2018 

Aspects techniques

Volume intérieur net 492,03 m3
Surf. de réf.
énergétique
155,89 m2
Besoin énergie pour le chauffage (PHPP) 15,38 kWh/m2/an
Résultat
Blower door
positif 
Valeur mesurée 0,47 vol/h à une différence de pression de 50 Pa

Membres pmp qui ont collaboré à ce projet

  • Architecte
  • Bureaux d'étude
  • Entreprise générale
  • Entreprises
Portfolio