Logement collectif & Kots à Bruxelles

Objet :
Configuration :
Surface :
Type :
Performances :
Stade d'avancement :
Localisation :

Situé sur les terrains de l’UCL, le projet "Jangada" est un habitat solidaire qui regroupe des appartements pour personnes à mobilité réduite (PMR), ainsi que des kots étudiants. Le projet a été désigné Bâtiment Exemplaire (BATEX) en 2013 et est sorti de terre en septembre 2017. Séverine Roman et Caroline Gramme, du bureau Enesta, ont travaillé ensemble sur le projet aux niveaux des missions de PEB, conception passive et suivi du Batex. Elles nous racontent leur expérience :

- Pourquoi les occupants ont-ils souhaité construire passif ? La suggestion venait-elle d’Enesta, ou était-ce leur souhait ?
L’asbl "les fauteuils volants" a lancé un concours en procédure négociée (appel d’offres de services) en vue de désigner un bureau d’études auteur de projets. Leur cahier des charges mentionnait le souhait de répondre aux conditions d’éligibilité bâtiment exemplaire. Nous avons, dès le concours, porté l’accent sur cette demande et développé le projet dans le sens permettant d’y répondre.

- Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?
Le bâtiment a été conçu pour que l’ensemble des habitants puissent y vivre de manière autonome, y compris des personnes à très grande dépendance. Cela a nécessité des choix spécifiques pour l’accessibilité, qui n’étaient pas toujours compatibles avec les exigences du passif (par exemple le choix de la porte d’entrée avec une commande à distance qui n’était pas tout à fait adaptée pour l’étanchéité à l’air > porte moins étanche, seuil spécifique…).
Dans une certaine mesure, l’architecture a été adaptée pour répondre aux exigences du passif (dans le cas d’un des logements du rez-de-chaussée, un châssis a dû être supprimé).
Il a également fallu faire beaucoup d’échanges sur les détails techniques pour trouver des solutions adaptées à l’architecture, mais aussi à l’énergie et à l’accessibilité du bâtiment.

- Qu’est-ce qui a le mieux fonctionné et pourquoi ?
Notre bureau a régulièrement été tenu au courant des changements car c’était très important de respecter le passif. Nous avons été impliqués à toutes les étapes du projet.

- Quelles sont les caractéristiques techniques de l’immeuble aux niveaux du choix des matériaux, des éventuelles technologies choisies, etc. ?
Matériau  :
> Structure massive sur l’enveloppe complète : bloc silico calcaires + isolation extérieure en EPS pour les façades
> Dalle béton avec une isolation supérieure en PU projeté + une isolation sous la dalle en multipor
> Châssis bois passifs certifiés FSC/PEFC triple vitrage
> Hors dernier étage avant en ossature pour une question de poids : isolation de l’ossature en cellulose + fibre de bois extérieure enduite. Pour la toiture plate (béton + ossature) isolation supérieure à la structure pour assurer une continuité et éviter les problèmes de condensation interne.
> Production de chaleur, eau chaude sanitaire (ECS) et ventilation centralisée
> Deux chaudières au gaz ont été installées hors du VP au sous-sol pour la production de chauffage et d’ECS.
> Pour l’ECS, 25m² de panneaux solaires thermiques ont été installés en toiture. 21 panneaux photovoltaïques ont également été placés soit environ 7kWc reliés au compteur des parties communes.
> Citerne d’eau de pluie pour l’entretien des communs.

- Avez-vous reçu un retour des occupants ? Sont-ils satisfaits du confort de leur habitation ?
Voici le retour reçu du BATEX par les architectes :
Le caractère passif du bâtiment, et l’option d’installations techniques centralisées pour le chauffage et la ventilation, ont amené quelques difficultés avec les occupants et les gestionnaires lors de la mise en route effective. En effet, l’écolage qui a été fourni aux occupants est encore à compléter, et la complexité des installations dépasse un peu la compétence d’un occupant ordinaire. L’ASBL envisage le recours à un contrat d’assistance et maintenance externes.

Par ailleurs, les occupants sont parfois désarçonnés par le fait que le bâtiment a une grande inertie thermique et que les corrections de température demandées exigent un peu de patience. Ils sont également étonnés de la facilité avec laquelle la température de confort est atteinte, et parfois dépassée, tant l’isolation thermique des parois est importante.

Une période de rodage et un réglage des installations techniques sont donc nécessaires pour une utilisation optimale.

- Quels conseils donneriez-vous aux futurs maîtres d’ouvrage et aux concepteurs ?
> Développer les bons outils de sensibilisation des occupants
> Prévoir un suivi sur les trois premières années pour s’assurer que les besoins et attentes de chacun par rapport aux fonctionnements techniques sont entendus.
> Garder des technologies simples.


Numéro de certificat W1092-1107bsyc1200 
Nombre d'unités 16 
Année de certification 2018 

Aspects techniques

Volume intérieur net 5080 m3
Surf. de réf.
énergétique
963,9 m2
Besoin énergie pour le chauffage (PHPP) 8,8 kWh/m2/an
Résultat
Blower door
positif 
Valeur mesurée 0,4 vol/h à une différence de pression de 50 Pa

Membres pmp qui ont collaboré à ce projet

  • Architecte
  • Bureaux d'étude
  • Entreprise générale
  • Entreprises