Et si je n’obtiens pas la certification, que prévoit pmp ?

Dans le cadre d’une demande de certification, si votre projet ne rencontre pas les critères du standard passif, une attestation "Nearly passive" est délivrée.

Qu’est-ce que l’attestation « Nearly passive » ?
L’attestation Nearly passive a été pensée pour tous les projets dont le maître d’ouvrage a entrepris les démarches pour construire passif (et avait donc pour objectif de respecter les critères de certification) mais n’a pas obtenu le certificat par le non-respect d’un seul des critères.

Pourquoi une telle attestation ?
De nombreux initiateurs de projets ont fait preuve d’une grande détermination et se sont engagés sur la voie de la haute performance énergétique. Quand bien même leurs projets n’atteignent pas le standard passif (au niveau de la vérification technique), les efforts fournis méritent, eux, d’être reconnus. Cette attestation vise dès lors à apporter une forme de reconnaissance au travail réalisé mais aussi à encourager les initiatives prises en ce sens.

À quels projets est-elle octroyée ?
Pourront bénéficier du Nearly passive, tous les projets dont l’objectif fut d’atteindre le standard passif, mais qui ne l’ont pas atteint par le non-respect d’un seul des critères. Les porteurs de projets devront dès lors avoir introduit une demande de certification.

En résidentiel
Pour parler de Nearly passive, une seule dérogation est acceptée pour un seul des 2 critères suivants du standard passif :

  • soit le Besoin Net en Energie (BNE) chaud ≤ 20 kWh/(m².an)
  • soit le taux d’étanchéité à l’air (n50) ≤ 0,8 vol/h

En tertiaire
Pour parler de Nearly passive, une seule dérogation est acceptée pour un seul des 4 critères suivants du standard passif :

  • soit le BNE chaud ≤ 20 kWh/(m².an)
  • soit le BNE froid ≤ 20 kWh/(m².an)
  • soit le n50 ≤ 0,80 vol/h
  • soit la consommation en Energie Primaire (EP) ≤ (90 -2,5 x Compacité) x 1,33 kWh/(m².an)

Il est indispensable d’assurer le confort du bâtiment. Par conséquent, le critère de surchauffe reste incontournable, soit maximum 5% du temps d’occupation tant en résidentiel qu’en tertiaire.