Et le "zéro-énergie" ?

Un bâtiment zéro énergie n’est pas un bâtiment qui ne consomme rien. C’est un bâtiment où on a réduit au maximum les consommations globales, qui seront ensuite compensées par la mise en place des énergies renouvelables.
Tout le débat est de définir ce qu’on entend par consommation globale, par compensation en énergie renouvelable et de quel type de compensation on parle.

En ce moment, pmp entreprend un tour d’horizon du "zéro-énergie" et de la définition qui lui est donnée selon les différentes structures, qu’il s’agisse du Q-ZEN (quasi zéro-énergie) en Région wallonne, ou encore celle de PHI en Allemagne.

La définition par la directive européenne d’un bâtiment « NZEB » et son niveau d’exigence reste très vague et laisse ainsi la possibilité de l’interpréter de façons très différentes.
Le label Passif PLUS correspond à la vision « zéro énergie » de pmp par rapport à cette directive européenne.

En voici 2 exemples théoriques, dans le cas d’une maison unifamiliale :