Page d'accueil   Contact   Rechercher dans le site   Intranet   Le site en RSS   La PMP est sur Facebook   FR | NL | EN

Les critères

Les critères pour le LOGEMENT

En Belgique, les critères pour obtenir le certificat "bâtiment passif" d’un logement (maison unifamiliale ou appartement) sont les suivants :

1. Besoin d’énergie pour le chauffage

Le besoin d’énergie pour le chauffage doit être inférieur ou égal à 15kWh/(m².an)
Le calcul du besoin en énergie pour le chauffage doit être réalisé avec le programme PHPP 2007 (ou plus récent) et doit suivre les recommandations du vademecum en vigueur au moment de la demande de permis d’urbanisme du bâtiment ou plus récent.

2. Étanchéité à l’air

Le taux de renouvellement d’air mesuré à une différence de 50Pa (noté n50) doit être inférieur ou égal à 0,6 h-1 selon NBN EN 13829
Cette valeur doit être mesurée avec un blower door test.

3. Surchauffe

Le pourcentage de surchauffe dans le bâtiment (plus de 25°C) doit être inférieur ou égal à 5%.

4. Energie primaire

La consommation globale en énergie primaire (hors équipements) devra être calculée et mentionnée sur le certificat (à partir du 1er janvier 2014 - date de dépôt de la demande de permis d’urbanisme).

Vade-mecum pour le logement

- Le Vade-mecum en vigueur actuellement pour le logement est téléchargeable gratuitement sur notre site web.
- Le Vade-mecum en version néerlandaise est disponible sur le site de PIXII.

Les critères pour le TERTIAIRE

En Belgique, les critères pour obtenir le certificat "bâtiment passif" d’un bâtiment tertiaire (école, bureaux,...) sont les suivants :

1. Besoins nets en énergie de chauffage

Le besoin net en énergie pour le chauffage doit être inférieur ou égal à 15kWh/(m².an)
Le calcul du besoin en énergie pour le chauffage doit être réalisé avec le programme PHPP 2007 (ou plus récent) et doit suivre les recommandations du Vade-mecum en vigueur au moment de la demande de permis d’urbanisme du bâtiment ou plus récent (accusé de réception de la demande faisant fois).

2. Besoins nets en énergie de refroidissement

Le besoin net en énergie pour le refroidissement doit être inférieur ou égal à 15kWh/(m².an)
Le calcul du besoin en énergie pour le refroidissement doit être réalisé avec le programme PHPP 2007 (ou plus récent) et doit suivre les recommandations du vademecum en vigueur au moment de la demande de permis d’urbanisme du bâtiment ou plus récent (accusé de réception de la demande faisant fois).
Attention, notons qu’il sera demandé d’effectuer un calcul PHPP 2007 pour le calcul des besoins de chaud et un autre pour le calcul des besoins de froid ; en effet, les apports internes à considérer sont différents.
En présence d’installation de refroidissement actif, ce critère devra plutôt être vérifié à l’aide d’une simulation dynamique multi-zones, tenant compte d’un scénario d’occupation, et donc d’apports internes représentatifs de la réalité.

3. Énergie primaire

La consommation en énergie primaire doit être inférieure ou égale à 90 - 2,5 x compacité (kWh/(m².an)).
Dans le cadre de la certification passive de bâtiments tertiaires, elle prendra en compte les consommations liées au chauffage, au refroidissement, aux auxiliaires et à l’éclairage. Elle ne comprend donc pas les consommations liées à l’eau chaude sanitaire ou aux équipements.
La compacité représente le rapport entre le volume protégé de l’unité (dimensions extérieures considérées) et la somme des surfaces de déperditions - à vérifier avec le PHPP2007 (ou plus récent).

4. Étanchéité à l’air

Le taux de renouvellement d’air mesuré à une différence de 50Pa (noté n50) doit être inférieur ou égal à 0,6 h-1 selon NBN EN 13829
Cette valeur doit être mesurée avec un blower door test.

5. Surchauffe

Le niveau de confort à respecter doit suivre la NBN 15251 et doit prendre en considération la règle suivante : le nombre d’heures au-delà de 25°C ne peut excéder 5% du temps de travail. Ce critère doit être vérifié sur base d’une simulation dynamique.

Remarques

- Ces critères ont été élaborés suite à une étude réalisée par la pmp en collaboration avec l’UCL et le monde des bureaux d’étude à la demande de la Région Bruxelles Capitale.
- Les détails de ces critères sont expliqués dans le Vade-mecum téléchargeable gratuitement sur notre site web.
- Nous conseillons vivement au responsable de projet de venir en guidance. Cette réunion permettra de parcourir le projet et de s’assurer que les hypothèses de départ ainsi que les conditions techniques sont réunies pour mener le projet jusqu’à la certification ou l’octroi de la prime. Rappelons également que ces guidances sont gratuites pour les projets situés en Région wallonne.

Vade-mecum pour le tertiaire

Le Vade-mecum en vigueur actuellement pour le tertiaire est le Guide tertiaire, téléchargeable gratuitement sur notre site web.
Le Vade-mecum consolidé 2012 est disponible sur le site de PIXII.

Si vous avez des questions concernant l’évolution de votre dossier de pré-certification ou de certification, vous pouvez joindre le service certification de la pmp :

Documents à télécharger

Différences entre PHPP 7 et 8.5
type : PDF | 100.2 ko | 6.09.2016

 

(c) PMP asbl 2013 | Un site créé par Vivao et géré avec le logiciel libre SPIP | | accueil | contact | recherche | plan du site | rss