Les critères du passif pour le résidentiel rénové

Les critères pour obtenir le certificat « bâtiment passif » d’un immeuble de logements rénové sont les mêmes que pour le résidentiel neuf version CLASSIQUE mais avec des valeurs seuils adaptées à la rénovation.

LE LABEL PASSIF RENOVATION

Pour qu’un bâtiment résidentiel soit certifié PASSIF RENOVATION, voici les critères:

  • Un besoin net en énergie pour le chauffage ≤ 15kWh/(m².an)
  • Pour l’étanchéité à l’air, le taux de renouvellement d’air doit s’approcher le plus possible de 1 vol/h *
  • Le temps de surchauffe dans le bâtiment (plus de 25°C) doit être ≤ 5 % sur une année (càd maximum 18,25 jours/an cumulés)
  • Une consommation en énergie primaire renouvelable ≤ 80 kWh/m²an
  • La production minimale en énergie primaire renouvelable = 0
ATTENTION : le label PASSIF RENOVATION permet de consommer plus que 80 kWh/m² SRE.an jusqu’à maximum 95 kWh/m² SRE.an, à condition que la production soit plus grande que 0 kWh/m² SOL.an.
* ATTENTION : PMP attire votre attention sur l’étanchéité à l’air, la valeur cible vivement recommandée est de 1 Vol/h. Si le résultat du test est trop éloigné de cette valeur cible, les risques de dommages sont les suivants : risque de condensation et de dommages réels dans les parois, déséquilibre du système de ventilation et augmentation des besoins de chauffage
Toutes les combinaisons de production et de consommation de la zone hachurée remplissent les conditions du label PASSIF RÉNOVATION.

Les critères du passif pour le tertiaire rénové

Les critères pour obtenir le certificat « bâtiment passif » d’un immeuble tertiaire rénové sont les mêmes que pour le résidentiel neuf version CLASSIQUE mais avec des valeurs seuils adaptées à la rénovation.

Notons qu’un bâtiment tertiaire rénové lourdement peut très bien atteindre le label PLUS ou PREMIUM.

LE LABEL PASSIF RÉNOVATION

Pour qu’un bâtiment résidentiel soit certifié PASSIF RENOVATION, voici les critères:

  • Un besoin net en énergie pour le chauffage ≤ 15kWh/(m².an)
  • Un besoin net en énergie de refroidissement ≤ 15kWh/(m².an)
  • Pour l’étanchéité à l’air, un taux de renouvellement d’air ≤ 0,6 vol/h *
  • Le confort thermique dans le bâtiment doit être réalisé à l’aide d’une simulation thermique dynamique conformément aux prescriptions de l’annexe tertiaire du vade-mecum 2020
  • Une consommation en énergie primaire renouvelable ≤ 80 kWh/m²an
  • La production minimale en énergie primaire renouvelable = 0
ATTENTION : le label PASSIF RENOVATION permet de consommer plus que 80 kWh/m² SRE.an jusqu’à maximum 95 kWh/m² SRE.an, à condition que la production soit plus grande que 0 kWh/m² SOL.an.
* Attention: PMP attire votre attention sur l’étanchéité à l’air, la valeur cible vivement recommandée est de 1 Vol/h. Si le résultat du test est trop éloigné de cette valeur cible, les risques de dommages sont les suivants : risque de condensation et de dommages réels dans les parois, déséquilibre du système de ventilation et augmentation des besoins de chauffage.
Toute les combinaisons de production et de consommation de la zone hachurée remplissent les conditions du label passif RÉNOVATION.