Page d'accueil   Contact   Rechercher dans le site   Intranet   Le site en RSS   La PMP est sur Facebook   FR | NL | EN

Questions / réponses

Une question ? Nous y répondons !

Afin de répondre aux questions les plus fréquentes que vous vous posez, la PMP a dynamisé la présentation de ses « FAQ » (Foire Aux Questions) et développé un outil de recherche convivial afin de faciliter vos recherches et votre apprentissage. Bonne visite !

Vous ne savez pas où chercher ? Suivez le guide :

Vous êtes candidat bâtisseur, à la recherche de réponses aux questions d’ordre général, cliquez ici.

Vous êtes architecte, bureau d’étude ou simplement curieux d’en savoir plus dans des domaines plus pointus, utilisez le moteur de recherche ci-dessous.

Cette rubrique a été développée pour vous. Si vous avez une question à laquelle nous n’avons pas (encore) répondu, faites-nous vos suggestions : nos FAQs s’enrichiront régulièrement de nouvelles propositions, dans l’intérêt de tous.

Recherche

Cliquez sur les titres pour faire vos choix. Modifier

Secteur

Enveloppe

Systèmes

Communication

Recherche et développement

5 résultats

"Peut-on installer un foyer au bois dans une habitation passive ? "

Il est possible d’utiliser un poêle à bois comme appoint de chauffage pour les jours les plus froids de l’année. Néanmoins, il faut être conscient que la demande en chauffage est très faible et que la mise en régime de ce type d’appoint est lente. La température peut donc s’avérer élevée et provoquer un risque d’inconfort difficile à réguler. Il convient donc d’anticiper le phénomène et d’alimenter le foyer de manière adaptée. Pour installer ce type de système dans une maison passive, il faut veiller à l’étanchéité à l’air de l’ensemble. Le poêle doit être de petite puissance, son enveloppe doit être étanche et la prise d’air frais nécessaire à la combustion du bois doit se faire directement à l’extérieur, au moyen d’un conduit indépendant qui ne compromettra pas l’étanchéité à l’air de l’habitation. Un feu ouvert ou tout poêle alimenté par l’air ambiant de la pièce est vivement déconseillé pour des raisons d’étanchéité à l’air mais également pour des raisons de sécurité : la combustion du bois dégageant du CO dans une enveloppe relativement bien fermée.

A lire également :

Résidentiel, Etanchéité à l'air, Chauffage, Equipements, Général

Peut-on choisir de reprendre la chaufferie dans le volume protégé ?

Si les chaudières de chauffage central dans la chaufferie ont une puissance nominale inférieure à 70 kW, une ventilation naturelle de cette pièce n’est pas imposée par la norme NBN B61-002. La chaudière peut alors être placée dans le volume protégé, si bien que la surface nette au sol est prise comme surface de référence. Pendant le test d’étanchéité à l’air, la porte de la chaufferie doit rester ouverte. Par mesure de sécurité, on peut choisir de prévoir l’installation d’un détecteur, qui ferme l’arrivée de gaz si une fuite de gaz est détectée.

Si la puissance est supérieure ou égale à 70 kW, une ventilation naturelle de la chaufferie est obligatoire. En condition normale d’utilisation, cette ouverture ne peut d’aucune manière être obturée. Cette ouverture doit donc rester totalement libre même pendant le test d’étanchéité à l’air. Par conséquent, on choisira la plupart du temps de garder la chaufferie hors du volume protégé ; si tel n’est pas le cas, on ne pourra que difficilement, voire nullement, satisfaire au niveau d’étanchéité à l’air exigé. Les conséquences sont :

  • Les murs entre la chaufferie et le reste du bâtiment deviennent des surfaces déperditives (et doivent éventuellement être isolés)
  • La surface de la chaufferie ne compte pas comme surface nette. La porte entre la chaufferie et le reste du bâtiment est bien étanche à l’air, doit rester fermée en condition normale d’utilisation (par exemple à l’aide d’un ferme-porte) et peut être ouverte uniquement avec un outil (par exemple clé triangulaire)

Résidentiel, Etanchéité à l'air, Géométrie, Ventilation, Chauffage, Equipements, PHPP

Peut-on installer une hotte dans une maison passive ?

Oui, il est tout à fait possible d’installer une hotte dans une maison passive. Toutefois, il faut veiller au type d’extraction choisi.
Soit la hotte travaille sur un circuit dit « fermé » où l’air aspiré passe par un filtre à charbon qui capte les éléments indésirables. L’air ainsi purifié est renvoyé vers le local. On observe une fréquence de remplacement des filtres allant de 4 à 6 mois.
Soit la hotte est raccordée sur la VMC qui joue le rôle d’extracteur d’air vicié. Cependant, nous attirons votre attention sur certains points :

  • une hotte raccordée sur la VMC ne peut être motorisée. Dans le cas contraire, le débit d’extraction de cette hotte perturberait l’équilibre du circuit de ventilation ;
  • en cas de départ d’incendie, les flammes pourraient pénétrer dans les conduits et enflammer ceux-ci ;
  • les éléments graisseux, contenus dans l’air extrait, pourraient se déposer dans les conduits, les filtres et l’unité de ventilation, perturbant leur fonctionnement.


Si le choix fait est d’installer une hotte sur la VMC, il sera judicieux de veiller aux dispositifs mis en œuvre pour parer à cette liste (non-exhaustive) de points d’attention.
Dans les deux cas, l’entretien régulier des filtres de la hotte est une habitude à prendre et à ne surtout pas négliger.

Résidentiel, Tertiaire, Etanchéité à l'air, Ponts thermiques, Ventilation, Equipements

Peut-on installer des feux ouverts - cassette dans une maison passive ?

Il est possible d’installer une cassette ou un feu-ouvert dans une maison passive. Cependant, un sérieux problème lié à l’étanchéité à l’air de ces installations risque de se poser.
a. Les cassettes/inserts et poêle à bois
Il est conseillé d’étudier de manière approfondie le placement d’un insert afin de garantir, entre autres, des raccords entre le conduit de cheminée et l’enveloppe du volume protégé, aussi étanches que possible. De même, les performances de l’appareil en lui-même sont à vérifier avant l’achat. Celui-ci ne peut présenter une enveloppe laissant la voie libre à des fuites d’air trop importantes.


Certains fabricants proposent déjà des inserts et poêle à bois pour maison passive :

Cette liste, non-exhaustive, de fabricants n’engage en aucun cas la pmp asbl sur la qualité des produits disponibles. Il est important de vérifier que les ouvertures pratiquées dans l’appareil présentent une étanchéité à l’air suffisamment importante afin de ne pas compromettre le niveau d’étanchéité à l’air global du bâtiment.


b. Les feux ouverts
En ce qui concerne les feux-ouverts, il existe un contact direct entre l’air ambiant du volume protégé et l’air extérieur via le conduit de cheminée. Les pertes de chaleur sont alors très importantes.
Ce problème étant relativement difficile à traiter, nous ne pouvons que vous proposer une solution alternative qui consisterait à prévoir, en toiture, un lanterneau motorisé offrant à la fois de bonnes performances thermiques et une bonne étanchéité à l’air. Ce dispositif s’enclencherait dès l’utilisation du feu ouvert permettant l’évacuation des fumées de combustion et se fermerait une fois celui-ci éteint.

Résidentiel, Tertiaire, Etanchéité à l'air, Ponts thermiques, Ventilation, Chauffage, Equipements

Comment déterminer le rendement de la chaudière lorsque le projet comporte plusieurs chaudières ?

Inspiré de la réglementation PEB – Annexe 2 – méthode BES – point 7.3.1
Note rédigée pour le PHPP2007

On prendra comme générateur de chaleur préférentiel, l’appareil qui a la valeur la plus basse pour le rapport entre le facteur de conversion en énergie primaire et le rendement de la chaudière avec une charge de 30%.

On déterminera ensuite la fraction de la chaleur totale fournie par le(s) générateur(s) préférentiel(s) en fonction du rapport des puissances βgen,heat.

βgen,heat fheat,m,pref
de 0,0 à 0,1 0
de 0,1 à 0,2 0
de 0,2 à 0,3 0,5
de 0,3 à 0,4 0,8
de 0,4 à 0,6 1
de 0,6 à 0,8 1
supérieur ou égal à 0,8 1

On détermine le rapport βgen,heat entre la puissance nominale du (des) générateur(s) de chaleur préférentiel(s) et la puissance nominale de tous les générateurs de chaleur :
β(gen,heat) = P(gen,heat,pref) / (P(gen,heat,pref) + P(gen,heat,npref) )

Avec :

P(gen,heat,pref) : la puissance nominale totale des générateurs de chaleur préférentiels, en kW ;

P(gen,heat,npref) : la puissance nominale totale des générateurs de chaleur non préférentiels, en kW.

Une fois la fraction de la chaleur totale fournie par le(s) générateur(s) préférentiel(s) fheat,m,pref, on procèdera comme suit dans le PHPP :

  • Dupliquer l’onglet « chaudière » autant de fois qu’il y a de générateur.
  • Dans la première duplication, dédiée au générateur préférentiel, on multipliera la couverture des besoins de chauffage (%) (cellule F7) et le taux de couverture des besoins en eau chaude sanitaire (cellule F13) par le facteur fheat,m,pref.
  • Dans la seconde duplication, dédiée au générateur non préférentiel, on multipliera la couverture des besoins de chauffage (%) (cellule F7) et le taux de couverture des besoins en eau chaude sanitaire (cellule F13) par le facteur (1-fheat,m,pref).
  • Dans l’onglet « chaudière » d’origine, on replacera le besoin en énergie finale de la production de chaleur pour le chauffage (cellule F53), le besoin en énergie finale de la production de chaleur pour l’ECS (cellule F54) et le besoin en énergie finale de la production totale de chaleur (cellule F55) par la somme de ces cellules respectives calculée dans les 2 onglets dupliqués.
  • Dans l’onglet « chaudière » d’origine, le rendement de la production de chaleur pour le chauffage (cellule F45) sera remplacé par le rapport entre le besoin en énergie finale de la production de chaleur pour le chauffage (cellule F53) et le besoin de chauffage effectif (cellule F10). Le rendement de la production de chaleur pour l’ECS (cellule F46) sera remplacé par le rapport entre le besoin en énergie finale de la production de chaleur pour l’ECS (cellule F54) et le besoin en eau chaude sanitaire effectif (cellule F16).

Résidentiel, Tertiaire, Chauffage, Eau Chaude Sanitaire, Equipements, PHPP

(c) PMP asbl 2013 | Un site créé par Vivao et géré avec le logiciel libre SPIP | | accueil | contact | recherche | plan du site | rss