Page d'accueil   Contact   Rechercher dans le site   Intranet   Le site en RSS   La PMP est sur Facebook   FR | NL | EN

Une habitation passive, c’est quoi ?

L’habitation passive est un concept qui prolonge celui du principe « basse énergie ». Les bâtiments résidentiels qu’on appelle « passifs » jouissent d’un climat intérieur agréable en été comme en hiver sans installation de système de "chauffage traditionnel" ou de refroidissement de type "climatisation".

Les principes de base d’un bâtiment passif sont :

-  favoriser une isolation thermique importante des différentes parois selon les recommandations suivantes :

Eléments Coefficient de transmission thermique « U » Epaisseur d’isolant recommandée [1]
Planchers et toits < 0,15 W/m².K De 30 à 40 cm
Murs < 0,15 W/m².K De 20 à 30 cm
Menuiseries extérieures et vitrage < 0,80 W/m².K -

-  assurer un très bon niveau d’étanchéité à l’air afin d’éviter les pertes d’énergie par infiltration et/ou exfiltration d’air.

-  assurer une ventilation efficace des locaux afin d’assurer une qualité de l’air ambiant et d’évacuer les différents polluants. Une ventilation mécanique double flux permettra, via un échangeur de chaleur, de préchauffer l’air froid entrant par l’air chaud vicié sortant. Le concepteur veillera donc à installer un groupe de ventilation ayant un rendement performant (+/- 85%).
(La ventilation des locaux est obligatoire. Pour les bâtiments résidentiels, ce sont les annexes 5 (RW) et 7 (RBC) ainsi que la D50-001 qui sont d’application.)

-  Veiller à optimiser les gains solaires tout en protégeant l’habitation de la surchauffe estivale. Ainsi, et en fonction du type de projet, il sera possible de jouer sur le facteur solaire et la mise en place de protections solaires fixes ou mobiles.

Au-delà de ces principes fondamentaux, d’autres considérations seront développées par le concepteur, notamment des applications domestiques efficaces afin de limiter la consommation d’électricité sans pertes de confort ni de satisfaction pour les utilisateurs.
De même, les besoins fortement réduits d’un bâtiment passif peuvent être totalement couverts par l’exploitation de sources d’énergies renouvelables.

A noter que pour qu’un bâtiment résidentiel soit labellisé "passif", il doit respecter un ensemble de critères.

 

(c) PMP asbl 2013 | Un site créé par Vivao et géré avec le logiciel libre SPIP | | accueil | contact | recherche | plan du site | rss