Page d'accueil   Contact   Rechercher dans le site   Intranet   Le site en RSS   La PMP est sur Facebook   FR | NL | EN

Peut-on choisir de reprendre la chaufferie dans le volume protégé ?

Si les chaudières de chauffage central dans la chaufferie ont une puissance nominale inférieure à 70 kW, une ventilation naturelle de cette pièce n’est pas imposée par la norme NBN B61-002. La chaudière peut alors être placée dans le volume protégé, si bien que la surface nette au sol est prise comme surface de référence. Pendant le test d’étanchéité à l’air, la porte de la chaufferie doit rester ouverte. Par mesure de sécurité, on peut choisir de prévoir l’installation d’un détecteur, qui ferme l’arrivée de gaz si une fuite de gaz est détectée.

Si la puissance est supérieure ou égale à 70 kW, une ventilation naturelle de la chaufferie est obligatoire. En condition normale d’utilisation, cette ouverture ne peut d’aucune manière être obturée. Cette ouverture doit donc rester totalement libre même pendant le test d’étanchéité à l’air. Par conséquent, on choisira la plupart du temps de garder la chaufferie hors du volume protégé ; si tel n’est pas le cas, on ne pourra que difficilement, voire nullement, satisfaire au niveau d’étanchéité à l’air exigé. Les conséquences sont :

  • Les murs entre la chaufferie et le reste du bâtiment deviennent des surfaces déperditives (et doivent éventuellement être isolés)
  • La surface de la chaufferie ne compte pas comme surface nette. La porte entre la chaufferie et le reste du bâtiment est bien étanche à l’air, doit rester fermée en condition normale d’utilisation (par exemple à l’aide d’un ferme-porte) et peut être ouverte uniquement avec un outil (par exemple clé triangulaire)

 

(c) PMP asbl 2013 | Un site créé par Vivao et géré avec le logiciel libre SPIP | | accueil | contact | recherche | plan du site | rss